APRODEC ASBL

APRODEC ASBL

Élections RDC: Edem KODJO facilitateur de l'Union africaine édifié par l'APRODEC asbl !

Edem Kodjo xxxxx.jpg

De gauche à droite Benjamin Stanis Kalombo, Jean-Jacques Mbungani Mbanda,

Edem Kodjo, Louise Ngandu, Héléna Matundu et Jonathan Simba Kaï

Bruxelles, le 4 février 2016.  Photo Congo Indépendant

 

 

Le Président de l'Aprodec Asbl Benjamin Stanis Kalombo a pris part ce jeudi 4 février 2016 à Bruxelles à la rencontre organisée entre Se Édem Kodjo facilitateur désigné par l'Union africaine en vue du dialogue intercongolais et quelques intellectuels de la diaspora congolaise.  L'échange de vues a porté essentiellement sur la crise politique et l'organisation dans le délai constitutionnel des élections présidentielle et législatives prévues le 27 novembre 2016 en République Démocratique du Congo.  

 

À cet effet, M. Kalombo a mis un accès particulier sur le caractère grossier de la Note technique publiée le 14 janvier 2016 par la CENI dans laquelle toutes les données ont été volontairement exagérées, et ce, dans le but notamment de dépasser le délai constitutionnel et partant, maintenir le statu quo politique actuel.

M. Kalombo a insisté sur le fait que la falsification du nombre d'électeurs attendus a pour conséquence notamment la falsification de budget prévisionnel dont le gap consécutif à l'exécution partiel dudit budget permettrait aux membres de la CENI, à certains membres du gouvernement congolais impliqué dans le mécanisme de décaissement de fonds publics, ainsi qu'à certains intervenants internationaux de se sucrer sur le dos du contribuable congolais, et ce, comme ce fut le cas en 2006 et surtout en 2011.

M. Kalombo a par ailleurs souligné le danger sur la sécurité internationale que représente la distribution anarchique des cartes d'électeurs congolais lesquelles servent de cartes d'identité provisoire et partant, donnent droit à la délivrance de passeports congolais.
Dans ce cadre, M. Kalombo a plaidé pour que l'ONU et l'Union africaine puissent veiller à l'application stricte des paragraphes 18 à 21 de la résolution 2211 du Conseil de sécurité de l'ONU et de la Charte africaine en ce qui concerne l'organisation des élections. Ceci, de telle sorte que le processus électoral congolais ne puisse servir de « blanchisserie » pour les réseaux de criminalité internationale notamment les réseaux terroristes et de trafics d'êtres humains.   

M. Kalombo a souligné encore que la CENI, entant qu'institution d'appui à la démocratie, est une institution "technique" laquelle devrait s'ouvrir à d'autres experts nationaux et internationaux capables de proposer des solutions stratégiques à mêmes d'aider celle-ci à remplir correctement ses tâches conformément à la constitution et aux lois de la République, en l'espèce, l'organisation dans le délai constitutionnel des élections présidentielle et législatives prévues le 27 novembre 2016.

M. Kalombo a réaffirmé d'une part, la possibilité pour le pouvoir organisateur des élections en République Démocratique du Congo de constituer dans un délai raisonnable de 5 à 6 mois un nouveau fichier électoral congolais, et ce, en vue d'organiser dans le délai constitutionnel les élections présidentielle et législatives prévues le 27 novembre 2016. D'autre part, l'Aprodec Asbl mettra à la disposition des tiers intéressés une Note technique détaillée relative à la faisabilité dans le délai constitutionnel des précitées élections. 

M. Kalombo a profité de cette occasion pour remettre à Se Edem Kodjo une copie du document relatif au Plaidoyer de l'Aprodec Asbl sur les élections en République Démocratique du Congo ( //aprodec.blog4ever.com/elections-en-rdc-plaidoyer-pour-l-application-de-la-resolution-2211-du-conseil-de-securite-de-l-onu )


Finalement, M. Kalombo a souligné que l'assistance internationale au processus électoral congolais est conditionnée notamment au respect des termes de résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU y relatives; de la Charte africaine de la démocratie, des élections et de la gouvernance; ainsi de la Constitution et des lois de la République Démocratique du Congo.

 

En conséquence, l'Aprodec Asbl tiendra pour responsable de la falsification du fichier électoral congolais [et partant, la violation du droit des Congolais à se choisir librement leurs dirigeants...], toute personne physique ou morale (quelle que soit sa nationalité) laquelle violerait les dispositions légales subséquentes. 

 

 

 

Fait à Halle le 5 février 2016

 

BSK 1998.jpg

Benjamin Stanis KALOMBO
Senior electoral adviser
Président et Administrateur délégué

"Parlons peu. Mais, agissons ensemble - de manière concrète - pour plus d'efficacité".
__________________________________________
APRODEC asbl : N° d’entreprise : 891.074.266 ;
Siège social: Nachtegaalstraat, 8 Boîte 1 – 1501 HALLE (Belgique); Tél: 0032.484.925.836 ; E-mail :aprodecasbl@gmail.com ; //aprodec.blog4ever.com/articles/faire-un-don



05/02/2016

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 346 autres membres