APRODEC ASBL

APRODEC ASBL

En s'attaquant à KATUMBI et HRW, THAMBWE MWAMBA s'est-il tiré une balle dans le pied ?

artfichier_467504_1394506_201211020538929.jpg

 

En s'attaquant à KATUMBI et HRW, THAMBWE MWAMBA s'est-il tiré une balle dans le pied ?

 

Halle (BELGIQUE), le 11 mai 2016 

//aprodec.blog4ever.com/en-s-attatquant-a-katumbi-et-hrw-thambwe-mwamba-s-est-il-tire-une-balle-dans-le-pied

 

Le Ministre congolais de la Justice, Monsieur Alexis THAMBWE MWAMBA, interrogé dans sa résidence en Belgique par la télévision francophone belge (RTBF)  a affirmé le mardi 10 mai 2016  au cours du journal télévisé diffusé par cette chaîne - en relation avec les charges qui pèsent contre l'ancien Gouverneur de la Province du Katanga Moïse KATUMBI - qu'il existait dans le dossier répressif des "éléments troubles" démontrant qu'une douzaine de citoyens américains experts dans le domaine de la sécurité  seraient arrivés dans cette Province pour se mettre au service de ce dernier.  Par ailleurs, au cours de la même interview le Ministre congolais a également déclaré au sujet du communiqué de presse daté du 9 mai 2016 de Human Rights Watch dans lequel les poursuites judiciaires contre Moïse KATUMBI sont présentées comme des manoeuvres d'intimidation qu'il s'était opposé plusieurs fois à l'expulsion du représentant de cette ONG en République Démocratique du Congo d'une part et d'autre part, a jeté le discrédit sur cette même ONG en affirmant qu'elle versait dans le sensationnel !  [1] 

 

IMG_20160511_104400.jpg

 

Alexis THAMBWE MWAMBA interrogé chez lui en Belgique par la RTBF le 10.05.2016 - Capture d'écran

 

 

Nous souhaitons , pour Lui, que les propos de Monsieur Alexis THAMBWE MWAMBA soient effectivement corroborés par des éléments de preuve car si cela n'est pas le cas celui-ci pourrait très bien faire l'objet de poursuites judiciaires devant les Cours et Tribunaux du Royaume de Belgique - ces propos ayant été tenus et diffusés sur le territoire belge - pour calomnie et diffamation de la part de Monsieur Moïse KATUMBI d'une part et d'autre part, pour atteinte à l'honneur de la part de l'ONG Human Rights Watch.   L'ire de Monsieur THAMBWE MWAMBA qui - selon certaines indiscrétions nous parvenues - ambitionnerait de remplacer Monsieur Augustin MATATA PONYO MAPON au poste de Premier Ministre en République Démocratique du Congo, à l'égard de cette ONG américaine pourrait s'expliquer par le fait que celle-ci milite depuis plusieurs mois auprès de l'Administration OBAMA pour que les Etats-Unis appliquent des sanctions contre certains dignitaires du régime de Kinshasa. [3] [4]

 

APRODEC ASBL

 

[1] Voir la vidéo du journal télévisé de 19 H 30 de la RTBF du 10.05.2016 entre les minutes suivantes :  27' 47" et 30' 33"" //www.rtbf.be/auvio/detail_jt-19h30?id=2108646

 

[2] Communiqué de presse de HRW "RD CONGO : manœuvres d'intimidation à l'encontre d'un candidat à la présidence" du 09.05.2016 : https://www.hrw.org/fr/news/2016/05/09/rd-congo-manoeuvres-dintimidation-lencontre-dun-candidat-la-presidence

 

[3] Lire "il est encore temps d'agir en RD CONGO" HRW/Ida SAWYER : https://www.hrw.org/fr/news/2016/02/10/point-de-vue-il-est-encore-temps-dagir-en-rd-congo

 

[4] cf Point C du Décret signé le 08.07.2014 par le Président OBAMA prévoyant des sanctions des USA contre les dirigeants politique ou militaire congolais faisant obstacle au processus de démocratisation en République Démocratique du Congo.  Le 4 mai 2016 s'est déroulée à Stokholm une réunion du groupe de contact international sur la  République Démocratique du Congo - qui regroupe les USA, le Royaume-Uni, la Belgique, l'Allemagne, la France, l'Union européenne, la suède, l'Afrique du Sud et les Pays-Bas - afin d'examiner l'application de sanctions internationales contre certains dignitaires du régime de Kinshasa.

Executive Order 13 671 8 july, 2014 : https://www.treasury.gov/resource-center/sanctions/Programs/Documents/13671.pdf

 

Dernière mise à jour le 17.05.2016 10 : 25 AM

 

L’APRODEC asbl a pour but principal de défendre les intérêts et les droits de la République Démocratique du Congo, des citoyens Congolais et des personnes d’origine Congolaise. Elle pourra notamment lutter et agir en justice contre toute forme de violation des droits, de la souveraineté et de l'intégrité du territoire de la République Démocratique du Congo ; contre le pillage de ses ressources naturelles, en ce compris la signature des contrats léonins ; ainsi que les violations graves des droits de l’homme et du droit international humanitaire, qu’elles soient le fait de personnes physiques ou morales, d’un État, quelle que soit leur nationalité, sans limitation dans le temps, ni dans l’espace.  

 

 

 

L'APRODEC asbl peut agir en justice contre toute forme de pillage du patrimoine mobilier et immobilier de la République Démocratique du Congo. Elle pourra aussi agir en justice contre toute forme de destruction de l'environnement et de l'habitat naturel des populations. 

 

 

 

L'APRODEC asbl peut agir en justice pour défendre les intérêts et les droits des victimes [ou leurs ayants droit, en ce compris les membres de l'Association] de crimes et délits commis en République Démocratique du Congo.  

 

 

 

L'APRODEC asbl peut agir en justice, conformément à l'article 21 alinéa 3 de la Déclaration universelle des Droits de l'Homme, pour défendre les intérêts et les droits des électeurs congolais, en ce compris les membres de l'Association qui sont électeurs ou éligibles en République Démocratique du Congo. 

 

 

 

L’APRODEC asbl, en tant que partie prenante externe des sociétés qui ont des activités économiques en République Démocratique du Congo, peut notamment défendre les droits d’actionnaire [de poser des questions et de recevoir des réponses au cours de l'Assemblée générale des actionnaires] de ses propres membres qui ont acquis tout au plus deux actions des sociétés cotées. 

 

 

 

L’APRODEC asbl œuvre pour la promotion de la démocratie, le développement socio-économique et culturel de la République Démocratique du Congo. Dans ce cadre, l'Association peut entreprendre, promouvoir et coordonner toute poursuite judiciaire, toute investigation, tout audit, tous travaux, colloques, actions, ainsi qu’établir des rapports et analyses approfondies en rapport avec son but. Elle fait des recommandations et du Lobbying auprès des décideurs étatiques et non -étatiques; elle peut également collaborer avec d’autres associations nationales ou internationales poursuivant les mêmes objectifs.

 

L'APRODEC asbl est aussi Membre de la Coalition pour la Cour Pénale Internationale



11/05/2016

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 347 autres membres