APRODEC ASBL

APRODEC ASBL

RDC : DIALOGUE INTERCONGOLAIS UNIQUEMENT POUR REFORMER LA CENI ET SECURISER LES ELECTIONS !

  Pasteur NGOY MULUNDA.jpg

Manifestation organisée par l'opposition radicale en septembre et octobre 2011 réclamant d'audit indépendant du fichier électoral. La taille du corps électoral en RDC étant à ce jour inconnue (cf. L'existence de plus de 9.8 millions de faux électeurs sur un total de 32 millions d'électeurs enrôlés en 2011, soit 1/3 de l'électorat) !

La CENI dans sa configuration actuelle ne pourrait garantir l'organisation des bonnes élections.

 

 

Dans le cadre de son plaidoyer en amont du vote de la résolution 2211 du Conseil de sécurité de l'ONU intervenu le 26 mars 2015, prolongeant le mandat de la MONUSCO, notre organisation recommandait notamment le respect par l'ONU de ses propres engagement tels que mentionnés dans l’annexe II de la résolution 2098 relative à la convocation par le représentant spécial du secrétaire général de l'ONU en République Démocratique du Congo d’un dialogue politique inter-congolais.(1) 

 

A cet effet, le Secrétaire général de l’ONU précisait déjà le 23 janvier 2015, au lendemain des événements du 19 au 21 janvier à Kinshasa, que le précité dialogue inter-congolais devrait être centré exclusivement sur l'organisation des élections et partant, invitait son représentant spécial en République Démocratique du Congo Matin KOBLER à convoquer sans délai le précité dialogue. (2)

 

Il est tout de même étonnant d'observer que certains partis politiques congolais, lesquels réclament à corps et à cris notamment la révision du calendrier électoral global, l'audit du fichier électoral, l'enrôlement des nouveaux électeurs, etc., refuser de prendre part aux débats y relatifs. 

La question est de savoir à qui profite une Commission électorale indépendante (CENI) non réformée, laquelle roule ouvertement pour la mouvance présidentielle (avec ou sans Joseph KABILA en 2016) ? 

 

Notre organisation souligne que la CENI (le bureau et l'assemblée plénière) dans sa configuration actuelle compte en son sein des représentants  de l’opposition lesquels ne se sont jamais opposés aux différentes décisions anticonstitutionnelles et illégales dictées par la Présidence de la République.(3) C’est la raison pour laquelle notre organisation a demandé (sur base des documents pertinents provenant du Cabinet Présidentiel) et obtenu du Conseil de sécurité de l’ONU que les recommandations relatives à la régularité du processus électoral congolais soient adressées directement à la Présidence de la République. (Voy., les articles 19, 20 et 21 de la Résolution 2211 du Conseil de sécurité de l’ONU)(4)(5) 

 

Finalement, au regard du retard accumulé, il devient impératif que les principales formations politiques et les organisations de la société civile congolaise délèguent des experts chargés de mettre en place de manière consensuel une nouvelle CENI laquelle devrait réaliser les préalables nécessaires à l’organisation des bonnes élections présidentielle et législatives nationales [et provinciales, si possibles] en 2016 dont le fichier électoral servirait de substrat à l’organisation en 2017 des élections municipales, urbaines  et locales.  Et d’ailleurs, la résolution 2211 du Conseil de sécurité de l’ONU met un point d’honneur uniquement sur l’organisation dans le délai constitutionnel des élections présidentielle et législatives, lesquelles devraient bénéficier de l’appui technique et logistique de la MONUSCO laquelle serait chargée de sécuriser le processus électoral congolais...  

 

Mais qui a dit que le dialogue permettrait à Joseph KABILA, dont le sort est déjà réglé par la Constitution, de rempiler au-delà de 2016 ? 

 

À défaut de dialoguer sous la médiation de la MONUSCO (cf. Les Résolutions 2098 et 2211 du Conseil de sécurité) afin de reformer la CENI et sécuriser les élections, les partisans du NON au dialogue devraient retirer leurs représentants de la CENI (laquelle roule actuellement pour Joseph KABILA!) et partant, préparer le Soulèvement Populaire.  C'est une simple question de cohérence !  

 

« On ne peut pas vouloir une chose et son contraire ! »

"Nul ne peut se prévaloir de ses propres turpitudes !"

 

 

Halle, le 14 mai 2015.

 

Pour l'APRODEC ASBL,(*)

 

Benjamin Stanis KALOMBO

Président et Administrateur délégué

BSK Radio M'BOTE.jpg

 

-----------------------------------------

Annexes (in progress)

(1) RDC : La FIDH et l'APRODEC pour un renforcement du mandat de la MONUSCO à la veille d’élections sensibles

 http://aprodec.blog4ever.com/rdc-la-fidh-et-l-aprodec-pour-un-renforcement-du-mandat-de-la-monusco-a-la-veille-delections-sensibles

 

(2) RDC : l'ONU préoccupée par la détérioration de la situation à Kinshasa et dans d'autres villes:

 http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=34117

 

(3) La CENI comprend 13 membres :

- Les 6 membres du bureau :

  • Président : abbé Apollinaire Malumalu, [Expert au Service présidentiel d'études stratégiques (SPES), étiqueté comme étant membre de la société civile (Sic!)]
  • vice-président : André Pungwe, de la majorité (PPRD de Joseph Kabila)
  • Rapporteur: Jean Pierre Kalamba, de l’opposition (UDPS/Groupe parlementaire dirigé par Samy Badibanga )
  • Rapporteur adjoint: Onésime Kukatula, de la majorité (Palu d'Antoine Gizenga)
  • Questeur : Chantal Ngoy, de la majorité (MSR de Pierre Lumbi).
  • Questeur adjoint: Micheline Biye Bongenge, de l’opposition (MLC de Jean-Pierre Bemba).

- Les 7 membres de l'Assemblée plénière (l'organe de décision de la CENI):

  • Keta Lokondjo (AFDC de Modeste Bahati)
  • Bangala Basila (GPR- ARC de Olivier Kamitatu et consorts)
  • Elodi Tamuzinda (société civile : ADDF)
  • Gustave Omba (UNC de Vital Kamerhé)
  • Jean-baptiste Ndundu  (société civile : OEEC)
  • Kaputu Ngongo (GPLDS,- Médard Luakabuanga, José Makila et consorts )
  • Augustin Ngangwele (CCU de Lambert Mende Omalanga).

 

Le salaire mensuel net de ce beau monde serait d'au moins 16 milles dollars US (l'équivalent du salaire des Ministres du Gouvernement Matata).  Ceci pourrait expliquer le fait que certains "opposants" ne souhaitent pas que la CENI soit reformée, histoire de maintenir le museau dans la mangeoire à râtelier !

 http://monusco.unmissions.org/LinkClick.aspx?fileticket=V8PT8dJFgGs%3D&tabid=11253&mid=14404&language=fr-FR

 

(4) Ordre de mission accordé aux experts du Service présidentiel d'études stratégiques notamment l'Abbé MALU MALU Président de la CENI et Me Flavin MISONI Secrétaire exécutif de la CENI

http://aprodec.blog4ever.com/fichier-634173-80816-467504.html

  

(5) ÉLECTIONS EN RDC: L'UDPS vs LA CENI,  LE CONTRE- PIED PARFAIT ?

 http://aprodec.blog4ever.com/elections-en-rdc-ludps-vs-ceni-le-contre-pied-parfait

 

 

* L’Association a pour but principal de défendre les intérêts et les droits de la République Démocratique du Congo, des citoyens Congolais et des personnes d’origine Congolaise. Elle pourra notamment lutter et agir en justice contre toute forme de violation des droits, de la souveraineté et de l'intégrité du territoire de la République Démocratique du Congo ; contre le pillage de ses ressources naturelles, en ce compris la signature des contrats léonins ; ainsi que les violations graves des droits de l’homme et du droit international humanitaire, qu’elles soient le fait de personnes physiques ou morales, d’un Etat, quelle que soit leur nationalité, sans limitation dans le temps, ni dans l’espace.

 

L'Association peut agir en justice contre toute forme de pillage du patrimoine mobilier et immobilier de la République Démocratique du Congo. Elle pourra aussi agir en justice contre toute forme de destruction de l'environnement et de l'habitat naturel des populations.

L'Association peut agir en justice pour défendre les intérêts et les droits des victimes [ou leurs ayants droit, en ce compris les membres de l'Association] de crimes et délits commis en République Démocratique du Congo.

L'Association peut agir en justice, conformément à l'article 21 alinéa 3 de la Déclaration universelle des Droits de l'Homme, pour défendre les intérêts et les droits des électeurs congolais, en ce compris les membres de l'Association qui sont électeurs ou éligibles en République Démocratique du Congo.

L’Association, en tant que partie prenante externe des sociétés qui ont des activités économiques en République Démocratique du Congo, peut notamment défendre les droits d’actionnaire [de poser des questions et de recevoir des réponses au cours de l'Assemblée générale des actionnaires] de ses propres membres qui ont acquis tout au plus deux actions des sociétés cotées.

L’Association oeuvre pour la promotion de la démocratie, le développement socio-économique et culturel de la République Démocratique du Congo.

 

Dans ce cadre, l'Association peut entreprendre, promouvoir et coordonner toute poursuite judiciaire, toute investigation, tout audit, tous travaux, colloques, actions, ainsi qu’établir des rapports et analyses approfondies en rapport avec son but. Elle fait des recommandations et du Lobbying auprès des décideurs étatiques et non -étatiques; elle peut également collaborer avec d’autres associations nationales ou internationales poursuivant les mêmes objectifs.

 

L'APRODEC asbl est aussi Membre de la Coalition pour la Cour Pénale Internationale.

____________________________________________________________________________

APRODEC asbl : N° d’entreprise : 891.074.266 ;

Siège social: Nachtegaalstraat, 8 Boîte 1 – 1501 HALLE  (Belgique);

Tél: 0032.484.925.836 ; E-mail : aprodecasbl@gmail.com ; http://aprodec.blog4ever.com

Delta Lloyd Bank: 132-5334362-82 IBAN: BE25132533436282 BIC: BNAGBEBB

 

 

 



14/05/2015

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 347 autres membres